#12 Newsletter des « Universités d’entreprise » Juillet à Aout 2018

#12 Newsletter des « Universités d’entreprise » Juillet à Aout 2018

Tous les mois, retrouvez notre synthèse des meilleurs articles en anglais et en français dédiée à la thématique « université d’entreprise ». Découvrez ci-dessous, notre sélection des meilleurs articles de Juillet à Aout 2018. Aussi, n’hésitez pas à vous abonner:

Notre sélection :

Le Chief Happiness Officer, un catalyseur pour les organisations ?
JournalDuNet (Magazine d’actualité dédié aux nouvelles technologies, E-business, Big Data etc.) – 11/07/2018
Cet article du JDN présente le nouveau métier de Chief Learning Officer (CHO). Un des nouveaux enjeux de nos entreprises sera de garder leurs meilleurs talents. Ainsi, en jouant sur la thématique du bien être au travail, le CHO a trois missions : (1) créer de la cohésion entre les collaborateurs, (2) développer et promouvoir la marque employeur et (3) faciliter la communication verticale. Pour cela, il utilise l’évènementiel pour la cohésion et récupérer les besoins des collaborateurs et le digital pour communiquer. >>> Lire l’article

 

Fidélisation des talents dans le monde
EcoRéseau (Magazine français pour Entreprendre, innover et positiver) – Hors période > 03/03/2018
L’article partage des concepts expliquant comment les managers fidélisent les employés à travers le monde. Par exemple, chez Rio Tinto le poste de « leathead » est en charge de l’opérationnel pour donner plus de temps aux managers pour les aspects humains. En plus de concepts vu précédemment lors de notre veille comme les avantages en nature (crèche, open fruit dans la cafeteria, babyfoot etc.), le télé-travail et les universités d’entreprise, certaines entreprises vont plus loin. Il existe par exemple le concept des « open vacances » où les employés sont responsabilisés et choisissent eux-mêmes leur temps de vacances. Il y a aussi le concept du « 20% time » où les employés de Google disposent d’un jour par semaine pour un projet perso en accord avec l’entreprise. >>> Lire l’article

 

Université d’entreprise, un outil fédérateur » performante.
ActionCo (Magazine Action commerciale, le site des managers commerciaux) – Hors période > 06/11/2013
Le professeur d’école de commerce Xavier Philippe partage son analyse d’un an et demi auprès de 70 universités d’entreprise. Selon lui, les objectifs initiaux de simplement « former » les collaborateurs ont été dépassés. Cet outil va plus loin que la formation et permet de forger la culture d’entreprise et de fidéliser les employés. Il met en évidence, l’importance de l’écoute des employés pour éviter leur départ une fois la formation diplômante acquise. Il explique qu’une augmentation de salaire doit être corrélée à la mise en place d’objectifs concerts pour valider la compréhension théorique de la formation grâce à la pratique. Le suivi ainsi que la mise en place d’objectifs concrets sont impératifs une fois la formation terminée. >>> Lire l’article

 

Deux ChiefLearningOfficer partagent leur vision des CorporateUniversity.
CLOMedia (Magazine américain dédié aux universités d’entreprise et aux ChiefLearningOfficer ) – 23/07/2018
Selon eux, voici les éléments qu’il faut mettre en place : 1) Il faut s’aligner sur les besoins de l’entreprise. 2) Les collaborateurs doivent comprendre les enjeux, s’y adapter et apporter des solutions. 3) L’UE d’avoir un objectif d’apprentissage globale (toutes les entités de l’entreprise à l’échelle mondiale). 4) Enfin, les interviewés recommandent de rechercher l’efficacité dans la culture de l’entreprise ainsi que la mise en place d’un suivi de l’apprentissage. >>> Lire l’article

 

Que faut-il retenir de la loi « avenir professionnel » adoptée par le parlement le 1er aout ?
UsineNouvelle (Le magazine dédié à l’actualité économique et industrielle) – 03/08/2018
1) Permettre aux employés d’avoir plus de liberté dans leur formation. (Plus besoin d’autorisation, compte simplifié en euros, accompagnement renforcé, simplification des cotisations et disparition des OPCA. 2) Lever les freins, pour développer l’apprentissage (L’apprentissage est confié aux branches professionnelles, la réglementation est assouplie et les aides sont simplifiées, facilitation de l’embauche et du licenciement). 3) Apporter la sécurité de l’indemnisation chômage à ceux qui ne l’ont pas. (pour les démissionnaires porteurs de projets et les indépendants, mais aussi plus de contrôles par Pole Emploi des chômeurs.) >>> Lire l’article
No Comments

Post A Comment