Qu’est ce qu’un(e) « Chief Happiness Officer » ?

Qu’est ce qu’un(e) « Chief Happiness Officer » ?

Aujourd’hui nous vous présentons un nouveau métier venant de la Sillicon Valley, le « Chief Happiness Officer », le responsable du bonheur au travail. Cette nouvelle fonction a pour mission de s’assurer que les salariés sont épanouis au travail, que leurs relations avec les autres collaborateurs et les managers soient bonnes et que les salariés se sentent en accord avec leurs missions. Il ou elle est en charge du bien-être au travail. Ce métier vise à créer les conditions optimales pour que les employés prennent plaisir à travailler. Ainsi le CHO est généralement au cœur de la structure pour ainsi être très impliqué, à l’écoute du bonheur des employés.

Toutefois, il est important d’intégrer que le CHO n’est pas responsable du bonheur de chacun à lui tout seul. C’est avant tout un médiateur, un facilitateur, un inspirateur.

 

Quelles sont ses missions ?

 

Voici le listing non exhaustif de ses missions :

  • Favoriser l’esprit d’équipe, définir une atmosphère de travail bienveillante. Pour cela, il n’hésitera pas à organiser des évènements afin de d’encourager la cohésion des collaborateurs (P’tits dej d’échange, brainstorming, apéro, célébrations/anniversaires/objectif atteints etc.)
  • Instaurer une communication transparente du point de vue de l’entreprise (Soigner la marque employeur) et anonyme du point de vue des employés, pour qu’il puisse s’exprimer librement (être à l’écoute des besoins des employés, sondage anonyme, boîte à idée etc.)
  • Faciliter la vie des salariés (crèches, vacances, navettes, babyfoot etc.)
  • Accompagner le changement technologique et structurel (Organisation, télétravail, nécessité de bien connaître le fonctionnement de l’entreprise)
  • Accueillir les nouveaux employés et organiser les départs.
  • Suivre les employés personnellement grâce à des entretiens individuels et collectifs (la quantité de travail, la pression psychologique, les périodes de rush, le harcèlement moral et ou sexuel, rôle de médiation lors de conflits, éclairer si les objectifs et consignes ne sont pas assez détaillées).

 

Comment être un bon CHO ? Quelles qualités ?

 

Ce n’est pas une fonction qui nécessite des compétences techniques mais essentiellement des compétences humaines. En plus, il faudra pouvoir gérer différentes fonctions tels que les ressources humaines, la communication interne, l’évènementiel, la santé etc. Le Chief Happiness Officer est avant tout une personne ayant des qualités humaines :

  • Empathie : La qualité numéro une est la capacité à se mettre à la place des collaborateurs pour mieux comprendre leurs difficultés et mieux les accompagner.
  • Bienveillance : La bienveillance sincère instaurera un climat de confiance entre les employés et l’entreprise par l’intermédiaire du CHO. En ayant confiance dans le CHO, les collaborateurs seront plus à même de se confier et de s’impliquer. Le CHO se doit absolument d’être une personne sincère, bienveillante et sympathique.
  • Communication : Le CHO doit avoir le sens de la relation humaine et être un bon communicant pour les collaborateurs et pour l’entreprise.
  • Diplomatie : Être empathique et employer les mots justes au moment opportun dans la relation aux autres. Savoir prendre du recul est fondamental pour un tel poste. Il faut aussi être un bon médiateur pour assainir les situations lors d’un conflit. Aussi, le CHO est une personne de confiance et saura rester discret si la situation s’y prête.
  • Dynamisme : Le CHO est un fédérateur, un moteur. Il est ainsi fondamental qu’il soit dynamique pour insuffler de la motivation et de la positivité. Il n’hésitera pas à faire preuve de créativité, notamment afin de trouver les bons outils au bon moment pour la bonne personne.

 

Pourquoi embaucher un CHO dans votre entreprise ?

 

Le CHO ou Monsieur Bonheur témoigne d’une entreprise à l’écoute de ses employés, cela permettra aussi de motiver vos employés, de limiter les départs et d’inciter les arrivées. En effet, selon l’étude Happiness and Productivity de l’université de Warwick, un employé heureux est 37% plus productif qu’un autre. Par ailleurs, Shawn Anchor dans son livre « The Happiness Advantage » déclare que :

Le seul véritable atout dans l’économie moderne est une main d’œuvre heureuse et impliquée. Le bonheur en entreprise fait grimper les bénéfices : de 17% pour les ventes, 31% pour la productivité et 19% pour l’efficacité. Par ailleurs, il entraîne également une myriade d’améliorations quant à la santé et la qualité de vie des salariés.

Ainsi le CHO permet de se différencier de ses concurrents afin d’attirer les talents et surtout les conserver !

No Comments

Post A Comment