#27 Newsletter des « Universités d’entreprise » – Décembre 2019

#27 Newsletter des « Universités d’entreprise » – Décembre 2019

Retrouvez notre synthèse des meilleurs articles en anglais et en français dédiée à la thématique « université d’entreprise ». Découvrez ci-dessous, notre sélection des meilleurs articles de Décembre 2019.

Notre sélection :

Présentation de la « corporate university » du groupe ENI *
corriere.it (Webzine quotidien italien dédié à l’actualité économique du pays et basé à Milan.) – 25/11/2019
[*Article traduit de l’italien en français > Eni Corporate University, la formazione fa impresa] Cet article rédigé par ENI présente l’ensemble des activités de son université d’entreprise (UE) lancée en 1957 sous sa première forme. Depuis, plus de 3000 étudiants ont été formés. Ils offrent des bourses aux étudiants les plus méritants et proposent de nombreuses rencontres avec les lycées. De nombreuses formations/masters ont été établis avec diverses universités italiennes. Contrairement à ces masters, l’UE est internationale et essentiellement dédié aux collaborateurs du groupe et à la culture d’entreprise. L’UE propose de nombreuses conférences, ateliers, plateforme d’e-learning, études de cas, simulateurs et mentorat entres collaborateurs. >>> Lire l’article

 

Compte personnel de formation : le bilan après la réforme
lessor42.fr (Webzine dédié à l’actualité de la région Loire) – 26/11/2019
Selon Olivier Haquet, dirigeant-fondateur d’ADomLingua, (centre de formation linguistique français) le bilan semble positif même si au bout d’un an les résultats concrets ne sont pas encore visibles. Le grand intérêt de cette réforme est la suppression des intermédiaires et de sa phase administrative longue pour effectuer une formation. L’application en ligne MonCompteActivité permet aux employés d’être autonome et de choisir eux-mêmes leur formation sur le catalogue de l’application. Les heures sont transformées en euros et s’accumulent jusqu’à atteindre un pallier de 5000€. Le seul bémol de cette réforme est que pour l’instant l’application et les formations sont moins consommées par rapport à l’année dernière. >>> Lire l’article

 

Le changement rapide d’objectifs des universités d’entreprise en Chine*
universityworldnews.com (Webzine dédié à l’actualité de l’enseignement supérieur.) – 07/12/2019
[Article traduit de l’anglais > The rapidly changing focus of corporate universities*] Les universités d’entreprise en Chine existent depuis seulement 20 ans et adoptent depuis peu une nouvelle route. Par exemple, l’université Hupan fondée en 2015 vise à former l’élite des CEO et à créer une communauté très fermée à l’intiative de grands groupes chinois. De même l’université GASA vise à former les leaders de demain. Dans une logique plus proche de l’université d’entreprise classique le groupe Meituan se concentre sur la formation des employés et la culture d’entreprise mais propose aussi une approche innovante. Les cours sont disponibles en ligne et 80% d’entre eux sont gratuits et ouverts à tous, ce qui participent au recrutement de leurs futurs collaborateurs. >>> Lire l’article

 

Remise de diplômes au campus Agromousquetaires
ouest-france.fr (Webzine français dédié à l’actualité en région grand ouest.) – 14/12/2019
Le groupe agroalimentaire « les mousquetaires » s’est associé à l’école des métiers de l’alimentaire (EMA) pour proposer un CAP dédié aux métiers du groupe. Ils viennent de diplômer 80 de leurs 200 premiers étudiants lors d’une soirée dédiée. Pour 2020, ils projettent aussi d’ouvrir un Bac pro au sein de leur université d’entreprise de Vitré. Le groupe fait le pari de former les jeunes pour créer un premier lien avec leurs potentiels collaborateurs où dans ce secteur les employés qualifiés sont rares. >>> Lire l’article

 

Turnover élevé dans les restaurants d’entreprise
lagazette-ladefense.fr (Webzine dédié à l’actualité du quartier de la défense.) – 14/12/2019
La gazette de la défense s’intéresse au groupe Sodexo qui peine à recruter et maintenir ses collaborateurs dans ses restaurants d’entreprise. Ainsi pour pallier cette situation, ils sont très présents lors des salons dédiés à l’orientation de jeunes et des métiers de la cuisine. Ils proposent aussi des cours et des formations quasi gratuits pour attirer de nouveaux candidats. La principale difficulté de ce métier est l’amplitude horaire et les salaires. « Il y a tellement d’offres qu’il y a quelques jours, un de nos employés a démissionné pour aller chez nos concurrents pour seulement 50 euros de plus sur sa paie ». >>> Lire l’article
No Comments

Post A Comment