#10 Newsletter des « Universités d’entreprise » Mai 2018

#10 Newsletter des « Universités d’entreprise » Mai 2018

Tous les mois, retrouvez notre synthèse des meilleurs articles en anglais et en français dédiée à la thématique « université d’entreprise ». Découvrez ci dessous, notre sélection des meilleurs articles de Mai 2018. Aussi, n’hésitez pas à vous abonner:

Notre sélection :

Le « nudge » nouvel outil de management?
WeDemain (Magazine dédié aux initiatives qui réinventent le monde) – 24/04/2018
Le « nudge marketing » ou marketing du « coup de pouce » est une technique visant à influencer le consommateur en modifiant le contexte. Par exemple, l’aéroport d’Amsterdam a mis des fausses mouches dans ses urinoirs pour inciter les utilisateurs à plus propreté permettant d’économiser un montant conséquent de frais de ménage. Appliqué au management, l’objectif est de se demander comment modifier le comportement des collaborateurs en jouant sur le contexte pour atteindre les objectifs fixés. Par exemple : « comment réduire les coûts ? » Ainsi, une communication green interne en accord avec les valeurs de l’entreprise peut inciter à faire changer le comportement des collaborateurs (économiser l’eau, éteindre les lumières etc.) >>> Lire l’article

 

Interview du responsable d’une des première université d’entreprise (Motorola)
ChiefLearningOfficier (Magazine américain dédié à l’actualité de l’apprentissage) – 03/05/2018
Selon Fred Harburg, miser sur l’apprentissage de ses employés est un devoir de l’entreprise pour la société mais aussi un garant de sa croissance. L’université d’entreprise doit être au service de la stratégie générale mais aussi de l’engagement des employés. Les nouvelles technologies doivent être utilisées pour servir les objectifs de l’université d’entreprise et non pas être des gadgets. Selon l’interviewé, la formation en présentiel ne peut être supprimé, pour la pratique qui permet un meilleur apprentissage mais aussi pour l’émulsion collective. >>> Lire l’article

 

Comment les universités d’entreprise ont elles évoluées ?
ChiefLearningOfficier (Magazine américain dédié à l’actualité de l’apprentissage) – 04/05/2018
Cet article analyse les propos de directeurs d’Université d’entreprise (Motorola, Mc Donald etc.) et consultants américains qui se dédient aux universités d’entreprise. Nous vous résumons les notions intéressantes : Le lieu physique n’est pas obligatoire grâce aux nouvelles technologies, les cours en présentiel sont importants seulement pour pratiquer. Le terme « université » n’est pas adapté car l’UE répond à des objectifs business et de culture d’entreprise, elle va bien au delà du cadre théorique de l’université. Elle doit être en veille constante pour s’adapter au marché et aux besoins/objectifs des collaborateurs. >>> Lire l’article

 

Pour lutter contre le turnover, avez vous pensé au « feel good management » ?
JournalDuNet (Le magazine dédié à l’actualité des nouvelles technologies) – 04/05/2018
L’entreprise Ametix partage son expérience pour garder ses employés. L’entreprise vient d’entrer au classement « Great place to Work » et le turnover y est de moins de 5%. Selon ses dirigeants, l’écoute et l’intégrité dans le management sont des notions fondamentales. En plus, « les petites attentions font les grosses différences ». En effet, leurs locaux sont attrayants et ils offrent des services adaptés aux demandes des employés (une table de ping-pong, des cours de sports, des fruits en illimité, une « welcome box », un service de crèche etc.) La bonne ambiance est aussi une valeur clef que des jeux et des séminaires pourront apporter. Par exemple, Ametix a invité ses collaborateurs à danser dans un disco bus. >>> Lire l’article

 

Université d’entreprise : Entretien avec Omar Benaini
lavieeco (Portail dédié à l’actualité éconmique du Maroc) – 12/05/2018
Omar Benaini, directeur d’un cabinet de consulting en organisation nous partage sa vision des Universités d’entreprise (UE). Créées dans les années 70, les UE ont d’abord eu pour vocation de garantir une homogénéité du développement des compétences au sein de toutes les entités d’un groupe, maintenant on distingue trois objectifs 1) le développement des talents et du leadership, 2) la création d’une culture commune 3) l’accompagnement de la stratégie business. Ensuite, Omar Benaini, nous donne les questions qu’il faut se poser pour réussir son UE 1) Quelle forme (lieu physique ? pour qui ? quels objectifs ? etc.) 2) Quelles valeurs (Définition de la culture d’entreprise) 3) Quelles promesses pour les employés ? 4) Comment suivre les performances de l’UE ? (a) mise en place de mesures de suivi (présences, lectures de documents etc, (b) des mesures d’efficacité (les compétences acquises sont elles utilisées ?), (c) des mesures de performances (est-ce que les résultats augmentent ?). >>> Lire l’article
No Comments

Post A Comment