10 éléments qui montrent que vous vous souciez du bien être au travail de vos employés

10 éléments qui montrent que vous vous souciez du bien être au travail de vos employés

Si le bien-être au travail est devenu ces dernières années un élément clef de la stratégie d’entreprise, ce n’est pas un hasard. C’est en effet une importante source de productivité.

Se focaliser sur le bien-être est la mission du Chief happiness officer, avec 3 priorités : créer un climat propice à l’augmentation de la productivité, faciliter la communication et la vie des employés. En plus de ces aspects, c’est une stratégie globale d’entreprise qu’il faut élaborer, en fonction de la taille de l’entreprise et sans jamais négliger la base.

Assurer la base

Il n’y a pas de secret : le bonheur au travail passe avant tout par le bien-être au quotidien.

1. Fournir un environnement de travail digne de ce nom. Cela pourrait aller de soi : il est important d’assurer le minimum. Cela implique de mettre à disposition des locaux agréables et du matériel adapté, d’assurer la sécurité mais également de faire en sorte de minimiser le temps de transport quotidien.

2. Proposer un poste attrayant. On parle ici d’une bonne rémunération, de responsabilités adaptées au poste, de perspectives d’évolution ainsi qu’un métier ayant du sens. Proposer un « bullshit job », c’est l’assurance de créer de la démotivation.

3. Créer une ambiance de travail motivante. Aujourd’hui en France, c’est un critère important pour près de 9 salariés sur 10.

Favoriser la productivité

4. Fournir les outils de travail efficaces. Faire évoluer le parc informatique, renouveler le matériel du quotidien … autant de priorités à ne pas sous-estimer.

5. Identifier et supprimer les facteurs de stress. Identifié par l’OMS comme « le mal du siècle », les facteurs de stress peuvent être multiples : incohérences dans l’organisation, manque de reconnaissance … sans oublier les tracas du quotidien.

Améliorer la communication

6. Lutter contre la réunionite. Au delà de cette mesure précise, ce sont les méthodes d’organisation qu’il faut repenser.

7. Créer un esprit d’ouverture et de collaboration. Décloisonner les services et les esprits, cela demande souvent une transformation des mentalités.

8. Impliquer les salariés dans ces changements. Et oui, même avec la meilleure volonté du monde, sans laisser le choix aux salariés, les bonnes intentions peuvent souvent rester lettre morte. Cela s’accompagne donc bien souvent d’une redéfinition des pratiques managériales.

Faciliter la vie

9. Améliorer l’environnement de travail : avoir son mot à dire sur l’organisation de l’espace, disposer de lieux de détente … cela ne se limite pas au baby-foot comme pourraient parfois le croire certaines start-up.

10. Proposer plus. Les contraintes personnelles sont un facteur déterminant du turn-over. Il est possible d’identifier les irritants du quotidien et d’y apporter une solution comme proposer du télétravail ou une crèche d’entreprise. Les réponses sont toujours liées au contexte de votre entreprise en particulier.

No Comments

Post A Comment